top of page

Après les fêtes : les bienfaits de la naturopathie pour une récupération en douceur



Souvent les repas de fin d'année se caractérisent par des excès mais aussi des carences.

Oui mais lesquels ?

Si vous venez pour une consultation dans mon cabinet de naturopathe à Rennes, lors du bilan, nous ferons un point sur 4 domaines principaux :


  • L'alimentation : Comment vous mangez et qu'est-ce que vous mangez ? À quel rythme ? Est-ce que vous mâchez ? Quels aliments mettez-vous dans votre assiette ? Comment se passe votre digestion ?

  • Les liquides : Comment vous buvez ? Quelles sont les boissons de votre quotidien ? Dans quelle quantité ? À quels moments de la journée (et de la nuit) ?

  • L'oxygénation : Comment vous respirez ? Avez-vous des activtés physiques ? Votre rythme de vie est-il plutôt sédentaire ? Votre emploi et vos loisirs vous donnent-ils l'occasion d'être en mouvement ? Et votre sommeil ?

  • Le psycho-émotionnel : Comment vous sentez-vous au quotidien ? Plutôt joyeux ? mélancolique ? stressé-e ? Quelles sont vos relations sociales ? Avez-vous une vie de famille, des amis, une vie professionnelle motivante ?


Pour chacun de ces 4 domaines principaux, nous pourrons alors identifier des excès et des carences.


Après une période de fêtes,du côté de l'alimentation, que pourriez-vous trouver ?

Des excès de sucre ? Certes on connait les sucres des desserts, des sodas et des boissons alcoolisées notamment. Mais les sucres sont bien ailleurs !

Dans les céréales, c'est l'amidon. Mais aussi dans les laitages, on l'appellera le lactose. Les légumineuses ont aussi leur sucre, le galactose. Vous connaissez celui des fruits, le fructose.

On a besoin de sucre, mais l'excès peut être lié à l'addition de certains aliments dans le même repas.

Savez-vous que l'excès de sucres est transformé en gras (les triglycérides) ?


Des excès de gras ? Mais lesquels ?


Un bon gras cru est un très bon apport, comme celui des huiles végétales. En ce qui les concerne, privilégier des huiles bio et de bonne qualité. Elles sont certes coûteuses mais indispensable à notre bien être. Savez-vous que le cerveau est composé à 90% de graisse ? Et nos cellules sont protégées par une enveloppe graisseuse.

Alors pourquoi pas ajouter dans votre assiette une bonne huile de noix, de lin, de cameline ou de colza pour un apport quotidien en oméga 3 ?

Les gras à éviter seront plutôt les gras saturés qu'on trouve dans la charcuterie, les fritures, les gratins...


Les carences en alimentations pourront être le manque de légumes cuits et crus, qui auront pour conséquence un déficit en vitamines, en minéraux et en oligo éléments.


Côté boisson, durant les fêtes on peut facilement imaginer qu'il y aura eu des excès d'alcool, de boissons sucrés et de cafés, avec à la clé un terrain un peu plus acide, inflammatoire, voir en manque d'eau.


Aurez-vous trouvé le temps d'avoir une activité physique durant les fêtes ?

Même si le sport n'est pas votre tasse de thé, mettre en place une marche, chaque jour, après le repas de midi, favorisera l'élimination, l'oxygénation et donc le traitement des toxines.

Avoir une activité physique régulière est aussi un levier pour favoriser un meilleur sommeil.


Au niveau des émotions, la période des fêtes peut être certes un moment festif et de retrouvailles amicales et familiales, mais selon les contextes elle peut aussi venir remuer des souvenirs douloureux, des histoires sensibles et pour certains renforcer des blessures.






Pour résumé, en peu de temps, entre décembre et janvier, tous les ingrédients auront été réunis pour venir bousculer le corps et ses cellules, vos émotions et vos hormones auront eu l'occasion d'être quelque peu bousculer.


En bref, après les fêtes voici mes conseils de naturopathe pour bien récupérer :


  •  en alimentation : votre foie aura peut être été malmené. Dans vos menus, donner plus de place aux légumes cuits (plutôt à la vapeur), et crus (radis, salades,carottes, céleri, navet rapé). Des fruits aussi plutôt en dehors des repas. N'hésitez pas à avoir des repas simples pendant quelques temps, avec par exemple un potage le soir.

  • buvez ...de l'eau et aussi quelques infusions comme le romarin (le matin), le thym (l'après midi). La chicorée est pas mal aussi car riche en fibres, et elle peut vous aider à boire moins de café.

  • c'est l'hiver et il pleut... mais il est primordial d'être en mouvement, de favoriser l'activité physique ! Et comme on dit en Bretagne,"on n'est pas en sucre ! ". Une bonne marche de 30 minutes régulièrement et pourquoi pas quelques étirements au réveil le matin ?

  • Enfin s'autoriser des temps pour soi, en solo ou avec des personnes qui nous font du bien. Eloigner le téléphone portable, et limiter au maximum l'écoute des actus dans les médias. Et pourquoi prendre rdv avec un praticien pour une séance relaxante comme une massage, de la sophrologie,ou de la fasciathérapie ? Si vous en avez la possibilité, un petit tour en forêt, au bord de l'eau, voir de l'Océan pour faire le plein de iode (!), ou tout simplement dans un parc près de chez vous


Ces conseils ne viennent en aucun cas répondre à des situations et à des pathologies qui nécessiteraient l’intervention d’un-e professionnel-le qualifié-e de la médecine allopathique.

Ils ne remplacent pas non plus les prescriptions des médecins et des spécialistes.


En support, avec la Naturopathie, des conseils spécifiques, adaptés à chacun et respectueux de votre singularité peuvent être proposés



bottom of page